Thierry D'Ameida sur le Projet X-TechLab
Publié le  14/05/2019

Faire du Bénin la plaque tournante de l’Afrique et la référence absolue en matière d’utilisation du Rayonnement X pour des problématiques de développement : l’ambition de Thierry D’Almeida au travers du Projet X-TechLab

L’Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques de Dangbo abrite depuis hier la formation X-TechLab en Tomographie et Ingénierie Mathématique. Cette formation soutenue par le Centre d'Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA-SMA) n’est qu’un volet de l’impressionnant Projet X-TechLab dont Thierry D’Almeida (Physicien, Directeur de Recherches du Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies alternatives) est le Porteur et le Leader. Le deuxième volet du Projet porte sur la Cristallographie et se déroule sur le site de Sèmè-City à Cotonou. Le volet du Projet X-TechLab qui prend en compte l’IMSP, consiste à combiner la Tomographie avec l’Ingénierie Mathématique de manière à pouvoir utiliser les outils qui sont disponibles, maitrisés par les mathématiciens et les combiner avec l’utilisation des techniques d’Imagerie X de manière à développer une nouvelle approche pour l’élaboration des matériaux de construction. L’Objectif étant de Contribuer à la mise au point de nouveaux matériaux à base de matériaux locaux plus adaptés aux réalités béninoises et africaines et qui sont des matériaux durables qui permettront de respecter l’environnement et de garantir à nos concitoyens un habitat à la fois agréable, durable et performant. C’est donc à dessein que mathématiciens et physiciens (35 au total) ont trouvé le besoin de se joindre à cette école animée par des experts internationaux de très hauts rangs intervenant sur la base de bénévolat absolu selon les propos de Thierry D’Almeida. Ils ont pour noms François HILD (Directeur de recherche au Laboratoire de Mécanique et Technologie, Professeur ENS Paris Saclay, Médaille d’Argent du CNRS 2017 pour l’ensemble de ses travaux en mécanique des matériaux), Dominique JEULIN (Directeur de recherche et Professeur au Centre de Morphologie Mathématique, MINES ParisTech), Djimédo KONDO (Professeur des Universités, Université Pierre et Marie Curie, Directeur de l’école doctorale de Sciences mécaniques, acoustique, électronique & robotique de Paris), Alain FANGET (Ingénieur Chercheur au Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives).

En effet, X-TechLab vise deux objectifs fondamentaux notamment :

  • Doter les communautés scientifiques africaines des compétences et des outils qui leur permettent d’intégrer le Rayonnement X à la panoplie de moyens dont on dispose pour trouver des solutions concrètes à nos problèmes de développement dans les domaines de l’agriculture, de la science, de l’environnement, de la santé etc.
  • Constituer un vivier pour participer à l’émergence d’une communauté d’experts africains qui seront premièrement actifs dans la mise en œuvre de la feuille de route qui nous conduit au synchrotron africain et deuxièmement qui seront les principaux acteurs qui définiront les priorités sur lesquelles le synchrotron africain devra se pencher en termes de recherche et de développement.

Notons par ailleurs que l’implantation de la Plateforme X-Tech au Bénin est né de la volonté de Thierry D’Almeida (Béninois d’origine). Le Projet a conjointement reçu le soutien de l’agence de développement de Sèmè-City et celui du gouvernement béninois (qui a assuré une part du financement) pour sa mise en œuvre. Plusieurs partenaires dans le monde entier portent également le projet notamment l’Union internationale de Cristallographie, LAAAMP, l’UNESCO, l’Union Internationale pour la Physique Fondamentale appliquée, le CEA, l’INRA, l’Université de Nancy etc. des constructeurs fabricants d’équipements ayant garanti au Projet l’accès à des équipements (de plusieurs centaines de millions d’euros). Grâce à ces partenariats, le Projet a eu les équipements et réussi à assurer son financement à plus de 80%, le reste étant assuré par L’Etat béninois.

Enfin, notons que L’utilisation du Rayonnement X est pratiquement indispensable dans les domaines de la recherche fondamentale et appliquée et le déficit de vulgarisation de ces techniques en Afrique va désormais être corrigé à partir du Bénin. L'école de Dangbo sur XTechLab prend fin le 24 Mai prochain.

 

CONTACTEZ-NOUS

Tél: +229 99 86 72 86

secretariat_cea@imsp-uac.org

FACEBOOK