Commémoration de la journée de la ''Femme en Maths''
Publié le  14/05/2019

Les femmes scientifiques de l'IMSP ont célébré leur journée hier. La commémoration de cet événement célébré tous les 12 Mai, a coincidé avec l'école en cours à l'IMSP sur les Nouvelles tendances des méthodes mathématiques en Physiques. A l'instar d'autres femmes scientifiques dans le monde elles ont immortalisé ce jour. Ainsi, à travers un panel composé de six femmes mathématiciennes, informaticiennes et physiciennes (Mme Aïssa WADE, Mme Olubunmi FADIPE-JOSEPH, Mme Ossénatou MAMADOU, Mme Pélagie HOUNGUE, Sophie DABO, Mme Laure GOUBA), elles ont entretenu l'auditoire entre autres sur leur choix en tant que scientifique, leur parcours universitaire, la conciliation entre leur statut de mère, d'épouse et de femme scientifique, les relations avec la belle-famille etc.

Dans ce panel, la question de l'écart des sexes en sciences mathématiques a été discutée. En effet, il y a moins de femmes qui veulent faire les mathématiques et l'écart entre les femmes et les hommes dans cette discipline est grande. Selon Mme Aïssa WADE, deux raisons permettent d'expliquer le phénomène notamment la méconnaissance des multiples opportunités (en dehors de l'enseignement) qui existent pour ceux qui ont fait les mathématiques et l'absence de modèles (ayant réussi avec les mathématiques) à imiter.

Par ailleurs, elles ont exhorté les jeunes filles à bien faire le choix de leur partenaire de vie si elles veulent demeurer ''femmes scientifiques''. Aux femmes scientifiques mariées, elles ont demandé d'être humbles dans leur relation avec leur époux, et d'entretenir un mode de communication permanent et vivant avec leur foyer qu'elles soient présentes ou absentes de leurs pays.

Enfin, les panélistes ont exhorté le public à travailler ensemble pour relever le défi d'intéresser la multitude des femmes à la science (mathématique) et à lutter contre les stéréotypes sexistes. Ces femmes scientifiques panélistes ont déclaré être prêtes à aider les femmes qui le veulent à obtenir des bourses en occident comme en Afrique pour poursuivre leurs études en Mathématiques. Aussi ont-elles ajouté qu'elles restent ouvertes pour écouter les femmes scientifiques et les aider à surmonter tout ce qui pourrait faire obstacle à leur épanouissement scientifique.

CONTACTEZ-NOUS

Tél: +229 99 86 72 86

secretariat_cea@imsp-uac.org

FACEBOOK